Médiumnités dans le Cercle Allan Kardec

Posté le: 19 avril 2011, par Alvadero

(…) Puisque nous avions alors la possibilité d’être informés par les esprits des facultés réelles des uns et des autres au travers d’un bon médium, nous avons retenu cette bonne formule, nous fiant aux conseils donnés par l’au-delà pour la réalisation de telle ou telle faculté indiquée. (…)
Le maître mot en médiumnité, c’est le «développement». On ne devient pas un bon médium du jour au lendemain car la sensibilité potentielle doit s’affiner avec le temps et l’expérience. Certains médiums ont une faculté qui s’affine très vite, d’autres ont besoin d’une progression beaucoup plus lente, parce qu’il existe des disparités dans les prédispositions qui sont inégales selon les personnes. Quoi qu’il en soit, chaque médiumnité révélée, si elle est sérieusement travaillée en respectant toutes les règles de prudence et d’analyse, ne peut que réussir, à la condition également que la personne concernée se donne une certaine rigueur et accepte les conseils spirituels ou humains, pour ne pas s’égarer dans des extrapolations hasardeuses. Il est souvent arrivé que des personnes échouent dans ce développement pour cause de peur, d’orgueil, de manque de volonté ou de manque d’équilibre psychologique. (…)

Le Journal Spirite n°45