Hommage – Nous sommes tous Charlie -

Posté le: 8 janvier 2015, par Jacques

 

S’il y a un sacrilège contre Dieu, c’est bien celui de l’atteinte à la vie, celui du crime. Cette fois-ci, la folie meurtrière a fait taire les artistes, celles et ceux qui écrivent, qui dessinent et caricaturent dans une tradition bien française qui se perpétue depuis le XIXè siècle, mais qui existait déjà dans l’Antiquité grecque et romaine.

On pourrait écrire des pages entières sur l’art de la satire et de l’humour, comme pour justifier la libre expression des idées et des opinions, mais inutile de justifier puisque nous sommes tous d’accord pour condamner le crime quel qu’en soit le mobile, le crime de la guerre, le crime contre l’humanité, et cette fois-ci le crime fanatique contre des humoristes créatifs au service d’une presse d’opinion.

Des foules se sont levées en silence ; des hommes et des femmes de tous horizons ont exprimé leur émotion, leur désarroi, leur indignation, leur colère devant l’indicible.

Nous spirites, tenons à exprimer ici notre solidarité avec les familles endeuillées, avec la France endeuillée, au nom de ce qui est sacré : la vie. Et puisque spirites nous sommes, nous pensons également à celles et ceux qui devenus esprits depuis le 7 janvier 2015, vont rejoindre un au-delà auquel ils ne s’attendaient guère. Dans le silence et le recueillement, nous prions pour la liberté de leur esprit, eux qui s’exprimaient déjà en totale liberté de leur vivant terrestre.

Cabu, Charb, Tignous, Wolinski, Honoré, Maris, nous vous saluons, nous saluons la mémoire de vos talents d’artistes et de journalistes libres, sans oublier vos compagnons d’infortune partis avec vous. Nous vous pleurons dans la révolte et l’indignation mais déjà nous portons de nouveaux espoirs, ceux de consciences humaines réunies, qui percutées par l’innommable, devront rester éveillées durablement dans la longue lutte sur le chemin qui mènera un jour à la paix.

Au nom du Cercle Spirite Allan Kardec et du Journal Spirite